Weekend d’entrainement #2 Novembre

img_2999

« J’écoute la mer, j’écoute le vent, j’écoute les voiles qui parlent avec la pluie et les étoiles dans les bruits de la mer et je n’ai pas sommeil. »

Bernard Moitessier, La longue route

Voila maintenant une semaine que nous sommes rentrés à terre, et déjà, l’envie de repartir se fait sentir. L’air marin, les embruns et la vague qui vous fouettent le visage, cette sensation de liberté grisante que le vent chante à pleins poumons, voila les sensations qui nous manquent.

En plus des habituelles envolées lyriques propres aux marins, ce weekend a été riche en apprentissages !
Pour la première fois, nous avons navigué sur le bateau que nous aurons lors de la Course croisière de l’Edhec, j’ai nommé le Grand Surprise. C’est un fameux bateau, fin comme un oiseau, toilé et très tonique à la barre procurant des sensations uniques de glisse. Autre détail à noter, lorsqu’il y a un peu de mer comme ce weekend, l’équipage est très rapidement trempé ! Mais tels que vous nous connaissez, nous pouvons dégouliner d’eau salée, nous gardons toujours le sourire. N’oublions pas que le marin a le sel dans le sang !

Empannages, virements, envois du spi, le Château d’If nous a vu défiler tour à tour sous solent, tourmentin et spi pour le plus grand plaisir des mouettes de sortie. La coordination se fait de mieux en mieux au sein de l’équipage, l’automatisme devient de la partie !
Un samedi de rêve pour le voileux mais le vent se renforce le lendemain avec l’arrivée des nuages et de l’orage. La sortie du port se fait sans problème mais nous devons rapidement réduire la toile face à des conditions qui forcissent. Nous finissons par hisser le tourmentin (une toute petite voile de tempête) mais continuons de filer à près de 8 noeuds !
Bords après bords, les sensations sont toujours plus intenses, le bateau se cabre, gite, siffle et grince. Les drisses claquent, le drapeau bat, c’est la symphonie maritime  qui se joue pour nos seules oreilles. L’équipage crie, les vagues traversent le cockpit, c’est le signe d’un entrainement réussi !

Publicités